Le Néant m’envahît

Je sens les arbres glabres de la Mort croître autour de moi. Dans la dépression psychotique extrême, la pire Mort est la Mort de l’intérêt: Mort de l’intérêt pour le Monde, pour la culture, pour les autres, pour soi-même. Le quotidien est alors fait d’un Néant impalpable dans lequel, sempiternelle rengaine, l’Être n’attend que la suspension de son existence dans cette phase encore et toujours salvatrice qu’est la nuit, il attend la distribution des bonbons et alors se surprend à prier, il prie pour un lendemain matin qui chanterait un tant soit peu plus fort et clair. Il prie, tel un enfant assis au milieu du désert attendant la pluie. Buenas noches, lindos sueños.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s