Pour ou contre la légalisation du cannabis?

Définitivement CONTRE

Je m’en rappelle désormais. C’était le 31 août 2018. Deux mois auparavant je m’étais extirpé de la dépression d’un seul coup et avais passé tout l’été très, très UP; je courais beaucoup, j’écrivais beaucoup sur mon blog de l’époque (Bipolarity Report), de plus en plus centré sur celle que je ne nomme plus. Et puis, un bel après-midi de repos sportif, je m’étais dit: « pourquoi ne pas racheter un peu de shit? Cela fait si longtemps… » Un joint avait été fatal. J’étais complètement parti dans la stratosphère. Je voyais des couloirs spatio-temporels s’ouvrir dans mon appartement. Il me fallut ensuite un an et demi pour redescendre. C’est peut-être mon trouble bipolaire qui me sauva, quelque part, reprenant le relais de la maladie (chute en dépression à la fin de l’année 2019). Dans mes textes de Bipolarity Report, je me définissais comme « Bipolar Type II with schizoïd ascents ». Je n’étais pas loin de la vérité: j’étais devenu un schizophrène dangereux pour moi et pour les autres. Tout le monde le sait. J’aurais pu terminer à la rue, hospitalisé d’office pour une éternité, ou y rester, tout simplement…

En outre, que feraient les jeunes des « quartiers » si le cannabis était légalisé? Les braquages et le racket généralisé augmenteraient de façon dramatique et vu les gouvernements qui nous attendent dans les décennies à venir, nous serions à l’aube d’une guerre civile. La France n’est pas l’Uruguay, nous ne sommes pas prêts, la tension psychologique sur la jeunesse est trop forte.

Vous vous rappelez de Matmatah? LOL. Quelle musique de merde. Quelles paroles inconscientes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s